Recherches Brussels

Depuis mi mars, s’atelier ici, institut Pacheco, « Grand hospice » new place to be dans les jardins. A l’atelier f20 plus calme, posé, à recueillir ce qui passe, à retranscrire.

« Traces mouvantes
Dans cette ancienne salle de bain à la lumière particulière, je spatialise et donne à voir autant que possible les chemins, carrefours et frictions entre les médiums que j’aime pratiquer. Je m’autorise tout : écrire, peindre du sol au plafond et y rêver, faire errer mes yeux pour que peut-être de nouveaux espaces-formes puissent exister. Le mouvement quotidien de cet atelier en F20,  c’est l’ouvrage où peuvent se tramer performances, autoportraits, essais techniques, départs narratifs, imaginaires inédits, formes détruites, transformées. Ce lieu de jeu est le support de mes questions, joies et résonances. Espace qui se co-crée à chaque instant et qui me peaufine réciproquement…

Bienvenue »

autour de deux mois, ici retracés oralement par l’espace
%d blogueurs aiment cette page :