Contact & bio

fannyhart@outlook.com – 06 66 63 61 14

Créations à Bordeaux, en Dordogne et en Picardie

Suivre sur Facebook & Instagram

Book artistique, sur demande

Liens serrés avec le territoire périgourdin / plateau calcaire de mon enfance où dans les années 80-90 l’accès à la culture n’existait qu’à condition de faire une heure de route en voiture pour une séance de cinéma, par exemple. 

Fille de brocanteur / restaurateur de meubles anciens, boutique et atelier sur place et de travailleuse sociale. Va et vient constant entre les objets rapportés énigmatiques anciens et les insectes, les ambiances dans les bois, les végétaux, champignons, pierres glanées, arbres, souches d’arbres que je commence à assembler ou sculpter avec le temps, dans cette recherche de révéler sans faire apparaître un sens figuratif, toujours à cette frontière-là, de susciter une curiosité, une intrigue… Les marches m’inspirent absolument. Photos ou peintures invitent toujours à l’imaginaire, à l’émerveillement… 

Quelques expériences, moments de vie dans de grandes villes (Barcelone, Londres, Paris), puis à 25 ans réussite du concours d’entrée de l’école des Beaux Arts de Bordeaux / section Arts et Médias. J’envisageais d’aller vers la peinture mais finalement la vidéo, l’écriture avec certains logiciels d’édition, le son et la performance, ont été explorés révélant un tempérament résolument pluridisciplinaire quant à mon processus artistique global. 

Bon nombre de co-créations avec d’autres artistes qui d’une certaine façon forgent elles aussi un parcours : Clifford Charles, David Atria, Lexlegis, Ramuntcho Matta, Marie Doria, Les Primesautières. Transmissions significatives: Claude Magne, Sylvie Lejeune, Ramuntcho Matta 

Formation et obtention d’un diplôme Universitaire en Art Thérapie à la faculté de Médecine et pharmacie de Poitiers qui m’a permis de mieux voir dans ma démarche les instants d’ « auto-arthérapie », et ceux plus inscrits dans un processus artistique. De cette prise de conscience a découlé une série de dessins, une centaine à ce jour, intitulée « Playing », en référence à l’ouvrage de Winnicott, Jeux et Réalité, et exposée à 4 reprises à Paris principalement (Mairie du 17ème, une librairie dans le 19ème, une maison d’édition dans le 11ème, à la CurieuseGalerie dans le 11ème). 

J’ai aussi pu expérimenter le métier auprès de personnes cérébro-laisées (hôpital de jour à Paris), atteintes de troubles psychiques (Groupe d’entraides Mutuelles dans les Yvelines), des particuliers sur demande et au sein de l’association Ludosens à Bègles. 

La majeure partie de mon temps reste concentrée sur l’art : productions à Bordeaux ou en résidences (Lizières, Atelier Saint François à Bordeaux, Dordogne, Paris (ABA Glacières, en prévision dans l’atelier d’Eva Garcia à Paris 18ème en 2021, à Lizières à nouveau /2021 ?), travail en collectif également et depuis deux ans avec Les Primesautières (danse, arts plastiques, improvisations…) avec lesquelles nous avons organisé des ateliers quotidiens (improvisation pluridisciplinaires) et des Rencontres fin mars 2020 qui seront reportées fin mars 2021, co-création de « Ma » (l’espace entre) avec Léa Guignard que nous avons pu donner à Avignon pendant le Parcours de l’Art, par le passé BleuRouge (Musique électro et poésie) et Enthousia (Plateforme réunissant musiciens, poètes, peintres, vidéastes… réalisation de 4 numéro). La galerie maintenant itinérante CurieuseGalerie m’accompagne ainsi que sometimeStudio, toutes deux basées à Paris. A Bordeaux, la Vitrine cours de l’Yser est un appui indéniable concernant la mise en action d’expériences d’expositions notamment. 

Les vidéos : « Carpe Diem » (Primée à deux reprises), « Dopamine » et « Ici, la Maison Silence » ont été diffusées au Musée du Quai Branly, au Forum de la Villette et dans le cadre des festivals Regards Croisés, Parcours de l’Art à la Maison Jean Vilar d’Avignon… 

Côté écriture, si certains de mes textes existent à l’oral (vidéo, musique ou performés), d’autres sont lisibles sur internet chez François Bon, Remue Net : « Lumières sur le toit » ou aux éditions (et réédition 2007 et 2010) du Serpolet pour une fable initiatique pour enfant… Quelques auto-éditions de nouvelles ou d’autres textes plus poétiques existent à petits tirages. 

Des projets plus monumentaux sont en recherches de soutien pour leurs réalisations dont Char de Soîe et « Donner le la »

%d blogueurs aiment cette page :